THIERRY BONTRIDDER I Sculptures I GaleriesCréateur de bijoux contemporains et sculpteur belge


The Loop, court-métrage de création de Jonathan Ortegat (2'44").

"Lorsque spontanément j'ai proposé à Thierry Bontridder de filmer ses oeuvres, il m'a immédiatement donné carte blanche.
Mon intention exprimée était de réaliser un film sensitif dépourvu de données sur la vie de l'auteur ou des oeuvres elles-mêmes. Le point de départ était clair: poser un regard abstrait sur son travail, oser le mettre en scène et tenter d'en dégager l'essence.

Ce film est une renaissance, une vibration interne, une danse infinie que ni lui ni moi n'avions imaginée..."

Jonathan Ortegat, cinéaste et photographe.





"Fragment"

"Thierry Bontridder souscrit pleinement à ce que Althusser appelait : "un matérialisme de la rencontre". C'est en effet d'une modification infinitésimale dans le parallélisme des éléments (feuillets de métal ou tiges de verre) que résulte l'événement d'un développement tourbillonnaire ou l'ondulation subtile d'un vol. Loin d'être seulement ponctuel, l'événement consiste en sa propagation; c'est la répercussion du choc primordial, sa transmission sous le couvert d'une onde [...]."
- Luc Richir, philosophe, psychanalyste et fondateur de la revue "La Part de l'oeil". Extraits de "Thierry Bontridder - Fragments d'Infini", Charleroi, mai 1999.

Sélection de sculptures.



"Evénement"

"Il y a beaucoup de ressemblances dans les sculptures de Thierry Bontridder : avec des courants, des mouvements liquides ou aériens, des croissances organiques, des structures cristallines, des pensées (obsessions, variations autour d'un thème axial), des sensations, des perceptions cénesthésiques (se retourner, se courber, se fléchir, planer, tourner sur soi, involuer). Ces ressemblances ont pour objet des événements et ces événements sont toujours corporels (la pensée elle-même est corporelle, elle se perçoit sur le mode d'un mouvement dont seul le corps peut nous donner "idée"). Ce qui nous empêche de saisir d'emblée leur objet provient du caractère quelque peu désastreux de notre éducation culturelle. Tout ce qui n'est pas "figuratif" étant forcément "abstrait", la Culture a beau jeu de jeter au panier des abstractions tout ce qu'elle ne peut identifier à une image répertoriée [...]."
- Luc Richir, extraits de "Thierry Bontridder - Fragments d'Infini", Charleroi, mai 1999.

Sélection de sculptures.


TOP

"Mouvement"

"Les événements appartiennent aux corps, à leurs performances dynamiques, et non au regard que nous posons sur eux. Ils sont en quelque sorte acéphales, asubjectifs. D'où la nécessité, pour leur donner un équivalent plastique, de créer des événements où les problèmes de résistance, de poussée, d'équilibre et de tension se posent de manière analogue. La sculpture devient dès lors un événement architectonique, chaque sculpture est un événement au même titre qu'une ogive ou un arc en plein cintre [...]."
Luc Richir, extraits de "Thierry Bontridder - Fragments d'Infini", Charleroi, mai 1999.

Sélection de sculptures.


TOP

"Frémissement"

"Une sensibilité obscure frémit dans ce que nous appelons les choses, et cette sensibilité ne diffère de la nôtre que par le degré." - Bourget

"Les sculptures de Thierry Bontridder semblent être agitées par un léger mouvement, entre oscillation et vibration. D'étranges frémissements parcourent l'acier, telles les feuilles d'un arbre. Elles pourraient presque produire un son faible, confus, un chuchotis. Pareilles à des êtres animés d'une vie secrète, vibrants de désir et d'aspiration, les éléments sculpturaux se rencontrent dans une danse délicate, légèrement tourbillonnante. L'ombre et la lumière se mêlent dans un mouvement d'expansion rougeoyant et ouvert sur l'espace. L'émotion surgit de cette rencontre qui aspire à se déployer vers les cieux." - CM

Sélection de sculptures.

"Plissement"

En poursuivant ma recherche d'une oeuvre dont la forme et la structure peuvent être saisies quelques soient les points de vue, je m'inspire de la spirale qui nous fascine tous par son omniprésence dans l'univers. Forme privilégiée du vivant, on la retrouve aussi bien dans l'infiniment petit (A.D.N.) que dans l'infiniment grand (galaxies). Tel un tourbillon sphérique, elle manifeste l'apparition du mouvement circulaire sortant du point originel ; ce mouvement, elle l'entretient et le prolonge à l'infini...

Sélection de sculptures.

TOP